Recrutement des listes complémentaires du CRPE 2022

 

Compte-rendu de l'Audience FO au Rectorat de Bordeaux du 15 juillet 2022

 

Recrutement immédiat en qualité de stagiaire de tous les inscrits sur les listes complémentaires du CRPE 2022

Compte-rendu de l'audience FO au Rectorat de Bordeaux du 15 juillet 2022

Constitution de la délégation : Cindy Garcia, Snudi FO et deux candidats sur liste complémentaire au CRPE externe, Tomas Cabo et Léna Barthel.

Pour le Rectorat : Philippe Micheli, DRH de l’académie de Bordeaux et Maud le Divenach, son adjointe.

 

-FO demande à ce que les personnels sur liste complémentaire soient recrutés avant de faire appel aux contractuels.

L’emploi sous le statut de fonctionnaire d’Etat permet toutes les garanties statutaires et protectrices défendues par notre organisation syndicale, dont un traitement national, équitable, la sécurité de l’emploi etc…

Il se trouve que nous avons cette année 45 candidats sur liste complémentaire, qui ont préparé un concours exigent, le CRPE, et qui ne sont toujours pas tous recrutés pour préparer la rentrée scolaire 2022, faute de postes disponibles alors que les besoins sont là. Dans une situation où cette année scolaire a été marquée par le non-remplacement des enseignants en congé, par la remise en cause du droit à temps partiel, du droit à mutation, il y a un besoin évident de recruter.

Nous vous demandons donc de recruter en priorité les personnels statutaires, sur liste complémentaire et dont les élèves ont besoin, ce qui nous semble évidemment plus juste que de favoriser l’emploi de contractuels précaires non formés et sous-payés (qui étaient plus d’une centaine cette année) et dont les candidatures viennent à manquer, voire de recruter des retraités…

Ce qui est possible, dès maintenant et jusqu’aux prochaines épreuves du CRPE puisque l’article 20 de la loi 84-16 du 11 janvier 1984  précise : « La validité de la liste complémentaire cesse automatiquement à la date du début des épreuves du concours suivant ».

D’autant plus que l’année dernière,  suite à la puissante grève du mois de janvier, la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires ont été recrutés en tant que fonctionnaires stagiaires.

Autrement dit, si vous le voulez, vous le pouvez…

 

Pour la FNEC FP-FO, il faut se donner les moyens de recruter massivement, statutairement et urgemment afin de faire face immédiatement aux besoins de remplaçants et abaisser les effectifs par classe. Les candidats sur liste complémentaire n’attendent qu’une chose : être recrutés en qualité de fonctionnaire stagiaire, et ils ont déjà commencé à se mobiliser pour faire entendre leur demande, légitime, au sein d’un collectif  soutenu par FO.

Réponse de l’administration : « Comme pour tous les concours administratifs, la liste complémentaire sert à pallier les démissions jusqu’au prochain concours et  n’a pas vocation à compléter la liste principale, qui est constituée au regard du volume de postes disponibles par rapport à l’enveloppe budgétaire fixée. »

FO : « Cette réponse ne nous satisfait pas ! Nous allons donc continuer d’organiser la mobilisation, d’autant plus après votre remarque concernant le nombre supérieur de candidats sur la liste complémentaire (45 au lieu de 30 l’an passé) !».

 

-FO demande au DRH du rectorat de justifier le recrutement de la personne n°2 sur liste complémentaire, alors que la première n’a pas été appelée.

La numéro 2 sur la liste complémentaire aurait été recrutée en tant que fonctionnaire stagiaire. Comment se fait-il que la première n’ait pas été appelée ?

Il semblerait que la première candidate sur la liste complémentaire, n’ayant pas le M2, n’aurait pu faire que 50% en classe, alors que la numéro 2 serait à 100%...

Pour en revenir aux candidats recrutés sur liste complémentaire en janvier, ceux qui étaient inscrits sur les listes complémentaires et n’ayant pas le M2 MEEF ont pu choisir d’être affectés en classe à 50% (rémunérés à 100%) ou à 100%. La quotité en classe ne peut être un argument recevable pour faire fi de l’ordre de classement.

Comment pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Réponse de l’administration : « Ce n’est qu’une question de timing, elle va l’être. »

 

-FO demande à nouveau l’ouverture de la liste complémentaire au 3ème concours

Un courrier en date du 8 février a été envoyé par FO à la rectrice, auquel nous n’avons pas eu de réponse, concernant le 3ème concours. Il était question de sa liste complémentaire, inexistante, alors qu’un décret le prévoit (n°90-680 du 1 août 1990 relatif au statut particulier des professeurs des écoles, section 2 bis : du recrutement par troisième concours, article 17- 15, qui précise expressément : « Le jury établit une liste complémentaire de candidats ayant subi les épreuves »).

Cette année encore, aucune liste complémentaire n’a été établie.

Nous vous demandons de nouveau de remédier à cette absence règlementaire en établissant une liste complémentaire de ce 3ème concours.

Réponse de l’administration : « S’il n’y en a pas la nécessité, ce n’est pas une obligation de créer une liste complémentaire. C’est une possibilité seulement… Ce n’est pas la première fois que nous n’en faisons pas, si nous étions dans l’illégalité, le Tribunal Administratif nous aurait déjà interpellés »

FO : « Cette réponse ne nous satisfait toujours pas, le texte cité est très explicite : « Le jury établit une liste complémentaire » et non « peut établir ». Nous n’avons pas la même lecture des textes et continuerons donc à faire valoir cette demande, ce droit. En outre, encore faut-il que l’administration soit attaquée au Tribunal Administratif pour qu’elle ait des comptes à rendre…

 

Comment les personnels sur liste complémentaire sont-ils recrutés, notamment pour pallier les démissions de stagiaires? Comment tenez-vous compte de leur rang de classement ? De l’ordre de leurs vœux d’affectation ?

Réponse de l’administration : « En Gironde, nous suivons l’ordre de classement sur la liste complémentaire pour recruter (lorsqu’il y a une démission). Pour l’instant, les deux premiers sur la liste ont été appelés. C’est une gestion départementale, pour le premier degré, donc par la DSDEN. »

A priori, le candidat sera recruté dans le département où la démission du stagiaire a été donnée.

 

Tomas et Léna sont également intervenus pour mettre l’accent sur deux éléments (qui n’appelaient pas de réponses supplémentaires à celles que l’administration a formulées plus haut) :

-La crise sanitaire a mis en exergue le manque criard de remplaçants et le besoin de personnels qualifiés qui en découle, sans compter la formation nécessaire pour enseigner (il n’y a qu’à voir les parents dépassés qui devaient « faire classe » à leurs enfants, sans formation ;

-Le fait de figurer sur la liste complémentaire signifie que ces candidats ont obtenu des notes qui attestent de leurs compétences, or ils ont très peu de chances d’être recrutés… Ce qui crée de faux espoirs.

 

La FNEC FP-FO constate qu’aucun des scénarios du ministère ne prévoit le recrutement immédiat de personnels sous statut dans les écoles, les établissements et les services !


Pourtant cette mesure est bien la seule qui permettrait de remplacer les absences et d’améliorer les conditions de travail de tous les personnels, les conditions d’apprentissage de tous les élèves et donc d’envisager cette rentrée scolaire dans des conditions acceptables.


La réalité, c’est que plus de 4 000 postes de professeurs ne seront pas pourvus à la rentrée, de l’aveu même du ministère.


La réalité, c’est que les fermetures de classes et les suppressions de postes se poursuivent.


La réalité c’est que les gouvernements successifs ont délabré la médecine scolaire et la médecine de prévention.


La FNEC FP-FO est disponible pour organiser la mobilisation dès la rentrée, pour les seules mesures d’urgence qui permettraient d’éviter la catastrophe :


Le recrutement de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires ;


Le réabondement des listes complémentaires dans tous les corps ;


La mise en place de concours exceptionnels à Bac+3 pour recruter en urgence des enseignants fonctionnaires.

    

Articles en relation

Haut de page